Indice Normandie
Partager l'article
L’indice NORMANDIE expliqué par son réalisateur : Steve Killelea, fondateur de l’Institute for Economics and Peace.
Forum Mondial

Calculé sur une base de 0 à 10, à partir des sources disponibles les plus fiables (ONU, Banque mondiale…), l’indice Normandie établit un classement par pays reporté sur un planisphère avec un code couleur. Il met en corrélation 11 dangers qui représentent autant de menaces pour la paix : le changement climatique, la cybersécurité, les crises économiques, la dépendance énergétique, les Etats fragiles, le nombre d’homicides, la liberté de la presse, le terrorisme, les conflits armés et les armes de destruction massive. Cet indice est un outil imaginé par le service de recherche du Parlement Européen pour éclairer les choix politiques de l’Europe.
 

 

Synthèse de la présentation de l'Indice Normandie lors du forum 2019

La paix ne se définit pas uniquement par l’absence de guerre, mais également par
la capacité d’un État à proposer une société égalitaire, à protéger les droits de l’Homme et les libertés fondamentales de ses citoyens et à leur offrir un environnement durable et fiable.

L’idée d’un indice qui rende compte de ces aspects a émergé dans le cadre du partenariat entre le Parlement européen et la Région Normandie. L’Indice Normandie pour la Paix est le résultat d’un travail de recherche mené par l’Institute for Economics and Peace qui reprend onze indicateurs, dont le taux d’homicide, le changement climatique, la liberté de la presse ou encore le terrorisme.

Véritable baromètre des menaces à la paix dans le monde, il permet d’évaluer la vulnérabilité aux conflits d’un État. Plus de cent trente pays ont été passés au crible de ce nouvel indicateur, qui porte deux objectifs principaux. 

D’une part, il vise à donner une image cohérente de l’environnement sécuritaire mondial sur la base d’une méthodologie scientifique rigoureuse. Il se distingue d’autres indices comparables définis par l’ONU ou la Banque mondiale par son sujet d’analyse : plutôt que de se focaliser sur les risques qui pèsent sur les individus, il prend en compte les menaces hybrides auxquelles la paix fait face dans un pays donné, ou qui pourraient se développer dans un futur proche.

D’autre part, il constitue un outil permettant aux décideurs politiques européens d’identifier les pays les plus à risque et de déterminer les stratégies d’anticipation adéquates. Dans un contexte de désinformation volontaire et d’influence des politiques étrangères, il est en effet essentiel de disposer de données fiables afin de définir des objectifs pertinents et de prendre des décisions éclairées. Au-delà de la sphère institutionnelle, cet indice s’adresse au grand public, afin d’alimenter le débat sur l’état du monde.

L’Indice souligne par exemple que les plus fortes menaces pèsent aujourd’hui sur l’Afrique subsaharienne et à l’Asie du sud. Parmi les vingt pays identifiés comme « à haut risque », et hormis ceux déjà affectés par un conflit, se trouvent la Chine, la Turquie et l’Inde. Les risques associés à l’Union européenne sont quant à eux supérieurs à la moyenne dans deux catégories : l’énergie, notamment à cause de la dépendance énergétique de l’Union européenne envers la Russie et le Moyen-Orient, et la sécurité. 

L’Indice Normandie pour la Paix se fonde sur l’action de l’Union européenne, qui a reçu le Prix Nobel de la Paix en 2012 pour son rôle stabilisateur. Mis à jour annuellement, il doit lui permettre d’orienter sa stratégie vers les régions qui présentent les risques les plus avérés, mais également d’anticiper les menaces émergentes, notamment en matière d’environnement, afin de contribuer à oeuvrer dans le monde pour les valeurs de paix, de réconciliation, de démocratie et de liberté sur lesquelles se fonde l’union entre les États européens.

 

Partager la page
Dernières actualités :