Jean-Pierre Cabestan est professeur au Département de science politique de l’Université baptiste de Hong Kong. Il est aussi chercheur associé à l’Asia Centre, Paris et au Centre d’études français sur la Chine contemporaine (CEFC) à Hong Kong. Directeur de recherche au CNRS, il a dirigé le CEFC ainsi que de ses publications Perspectives chinoises et China Perspectives de 1998 à 2003. De 1994 à 1998, il a ouvert et dirigé l’Antenne de Taipei du CEFC. En 1990-1991, il a enseigné la politique chinoise à la School of Oriental and African Studies de l’Université de Londres.

Il a notamment publié La politique internationale de la Chine. Entre intégration et volonté de puissance, Paris, Presses de Sciences Po, 2010 (réédité en 2015) ; China and the Global Financial Crisis. A Comparison with Europe. (co-dirigé avec Jean-François Di Meglio et Xavier Richet), Routledge, Oxon & New York, 2012 ; Secessionism and Separatism in Europe and Asia. To have a state of one’s own. (co-dirigé avec Aleksandar Pavkovic), Routledge, Oxon & New York, 2013 ; Le système politique chinois. Un nouvel équilibre autoritaire, Paris, Presses de Sciences Po, 2014 ; Political Changes in Taiwan Under Ma Ying-jeou. Partisan Conflict, Policy Choices, External Constraints and Security Challenges. (co-dirigé avec Jacques deLisle), Abingdon, Oxon & New York, Routledge, 2014 ; et Demain la Chine : démocratie ou dictature ?, Paris, Gallimard, Coll. « Le Débat », 2018 (Prix Guizot, médaille d’argent, 2019).

Ses principaux thèmes de recherche incluent les réformes politiques, institutionnelles et juridiques en Chine populaire, la politique étrangère et de sécurité chinoise, les relations Chine-Taiwan, le système politique taiwanais et les relations Chine - Afrique.

Jean-Pierre Cabestan est docteur d’Etat en droit (Université de Paris 1, 1988) et diplômé de chinois (Université de Paris 7, 1979) et de japonais (Université de Paris 7, 1984).

 

Professeur en Science Politique à la Hong Kong Baptist University et Directeur de Recherche au CNRS