Stéfanie von Hlatky est professeure agrégée au Département d'études politiques de l'Université Queen’s et directrice du Centre for International and Defence Policy (CIDP). Elle a obtenu son doctorat en science politique à l'Université de Montréal (2010), où elle a été directrice du Centre d'études sur la paix et la sécurité internationale (CEPSI). Avant de se joindre à Queen’s, elle travaillé à la Georgetown University, au Woodrow Wilson International Center for Scholars, au Dartmouth College, à l'ETH Zurich et elle a été titulaire de la Fulbright Visiting Research Chair au Centre for Public Diplomacy de la University of Southern California. Elle a publié dans les revues suivantes: Canadian Journal of Political Science, Canadian Foreign Policy Journal, International Journal, European Security, Asian Security, et Journal of Transatlantic Studies. Son livre, intitulé American Allies in Times of War: The Great Asymmetry (2013), a été publié par Oxford University Press. Elle a aussi publié quatre ouvrages collectifs, dont The Future of US Extended Deterrence (co-édité avec Andreas Wenger), Georgetown University Press (2015) et Going to War? Trends in Military Interventions (co-edité avec H. Christian Breede), McGill-Queen’s University Press (2016). Stéfanie von Hlatky est fondatrice du réseau Femmes en Sécurité internationale Canada et co-directrice du Réseau d’analyse stratégique. Elle est également membre du Sénat au Régiment de la Princesse de Galles (Princess of Wales' Own Regiment). Elle est récipiendaire de subventions et de prix de l'OTAN, du ministère de la Défense nationale du Canada, du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, de Sécurité publique Canada, du ministère de la Recherche et de l'Innovation de l'Ontario et de Fulbright Canada. En 2018, von Hlatky a reçu le prix « game changer » qui a été créé en l’honneur de la Capitaine Nicholas Goddard.

Professeur agrégée, Directrice du Centre for International and Defence Policy à Queen’s University