Jean-Marie Guéhenno est aujourd’hui professeur à l’université Columbia (New York), où il dirige le « Kent Program for Conflict Resolution ». Il est également  « Distinguished fellow » à la Brookings Institution, membre du Haut Conseil consultatif pour la médiation placé auprès du Secrétaire Général de l’ONU, président du conseil scientifique de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN), et membre des conseils d’administration de la Fondation Carnegie, du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), et de l’École Normale Supérieure. Après avoir commencé sa carrière à la Cour des Comptes, Jean-Marie Guéhenno a dirigé le Centre d’Analyse et de Prévision du Quai d’Orsay et  a été ambassadeur auprès de l’Union de l’Europe occidentale. Il a été Secrétaire-Général-Adjoint de l’ONU pour le maintien de la paix de 2000 à 2008, travaillant pendant six ans aux côtés de Kofi Annan, dont il a à nouveau été l’adjoint en 2012 comme Envoyé spécial adjoint pour la Syrie.  Président de la Commission du Livre Blanc sur la défense et la sécurité nationale en 2012-2013,  il a dirigé de 2014 à 2017  l’ONG International Crisis Group. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages. Le Premier XXIe siècle, de la globalisation à l’émiettement, vient de paraître chez Flammarion.

 

Professeur à l'université de Columbia, auteur