Prix Liberté Forum
Remise du 1er Prix Liberté et hommage aux vétérans
Vidéo produite par la Région Normandie
Réalisation : 2019

Le 5 juin dernier, le premier Prix Liberté a récompensé Greta Thunberg en présence de Vétérans du Débarquement et de la Bataille de Normandie et de jeunes du monde entier. Un hommage a été rendu à ceux qui, 75 ans auparavant, ont combattu en Normandie en faveur de la Liberté et de la Paix. La Région a remis aux Vétérans une médaille.

 

 

Synthèse de la cérémonie

La paix porte une exigence de transmission et il incombe à tous de mener des combats toujours renouvelés contre la guerre, la haine et, aujourd’hui, le réchauffement climatique, qui engage l’humanité toute entière. Cette conviction a abouti à la création du Prix Liberté par la Région Normandie en partenariat avec l’Institut International des Droits de l’Homme et de la Paix, le Rectorat de Normandie et Ouest France.

Le Prix Liberté a trois parrains, tous vétérans de la Seconde Guerre mondiale : Charles Norman Shay, infirmier pendant la bataille d’Omaha Beach du 6 juin 1944, et représentant des Pentagouets, une communauté amérindienne des États-Unis ; Léon Gauthier, béret vert et fusilier marin ayant appartenu aux commandos Kieffer ; et Bernard Dargols, engagé auprès des Américains, décédé en avril 2019.

Ce dernier reprenait souvent les paroles de Churchill : « un pays qui oublie son passé n’a pas d’avenir ». Il insistait sur l’importance du souvenir, pour que les événements de la Seconde Guerre mondiale ne se reproduisent plus jamais. Pour lui, le Prix Liberté rend hommage à l’engagement d’hommes qui n’avaient, pour beaucoup, qu’une vingtaine d’années et qui ne pensaient pas devenir des héros lorsqu’ils sont venus se battre sur les plages de Normandie. Il a été créé en hommage à leur sacrifice, dans le but de passer ce message à ceux qui, grâce à eux, possèdent aujourd’hui cette liberté : la responsabilité de sa préservation leur incombe désormais, car la liberté peut rapidement être perdue dès lors que l’on laisse les paroles de haine s’exprimer au quotidien.

L’anniversaire du débarquement des Alliés en Normandie appelle de manière exemplaire à la vigilance et à la réflexion, et engage dans un pacte d’humanité, celui qui consiste à faire vivre, à défendre sans faille et à transmettre les valeurs portées par les vétérans de la Seconde Guerre mondiale. Plus que jamais, ce travail de mémoire est une tâche du présent et une voie pour l’avenir.

Pour cette raison, le Prix Liberté s’inscrit dans une série d’actions pédagogiques destinées aux collégiens et aux lycéens. Il fait suite au programme 70 Voix de la Liberté, organisé à l’occasion du soixante-dixième anniversaire du Débarquement, qui avait permis de faire se rencontrer soixante-dix acteurs du Débarquement ou de la Résistance et 3 000 collégiens et lycéens. Dans la continuité de cette première action, des laboratoires de l’Histoire ont été mis en place en 2019 dans un établissement scolaire de chaque département de la Région Normandie. Ces ateliers d’écriture ont donné lieu à la publication d’un recueil intitulé Chemins de la liberté.

La cérémonie du 5 juin 2019 a été l’occasion de mettre en valeur ces travaux devant un large public de jeunes et de vétérans, tous présents pour partager ce moment créateur de liens entre passé, présent et futur.

Le premier Prix Liberté été attribué à la jeune militante suédoise Greta Thunberg, pour son engagement pour le climat et sa participation à la prise de conscience collective et mondiale vis-à-vis de l’un des plus grands défis auxquels l’Humanité doit faire face depuis son existence, celui du changement climatique. Elle porte un message simple, la nécessaire solidarité que les plus de sept milliards de Terriens doivent montrer dans ce combat essentiel à leur survie.

Derrière Greta Thunberg, c’est toute la jeunesse qui se lève face à l’urgence climatique. La remise de ce prix revêt donc un aspect symbolique fort : les jeunes soldats du Débarquement passent le flambeau de leur combat aux jeunes d’aujourd’hui. La bataille pour la liberté et la lutte pour le climat ont pour objectif commun de garantir aux générations futures un avenir de paix et de justice.

Le jury a aussi choisi de reconnaître le travail du photographe Lu Guang, qui immortalise l’envers de la Chine depuis plusieurs décennies, aujourd’hui disparu, et du Saoudien Raif Badawi, emprisonné depuis huit ans, fervent défenseur de la liberté d’expression qui a écrit dans un de ses articles : « la liberté d’expression est l’air que respire tout penseur libre, le bois qui alimente le feu de la pensée et du débat libre ».

Des médailles du Prix Liberté ont également été remises à six vétérans du débarquement : Charles Norman Shay, Leonard Hobbes, matelot, Bob Conway, chauffeur de la Royal Army, Walter Beal, canonnier, Billy Ness, aviateur, et Alan Gullis, conducteur livreur, l’un des premiers militaires à avoir pénétré dans Berlin en 1945.

 

La remise du Prix Liberté à Greta Thunberg 

Le trophée du Prix Liberté a été remis à Greta Thunberg lors de sa venue à Caen le 21 juillet 2019. Plus de 2 000 personnes sont venues rencontrer Greta Thunberg et assister à la cérémonie en présence de Léon Gautier, Charles Norman Shay et Hervé Morin, Président de la Région Normandie.

Le minimum que nous puissions faire pour honorer les vétérans est d’arrêter de détruire cette même planète et l’humanité pour laquelle Charles, Léon et leurs amis se sont battus. Greta Thunberg, lauréate du Prix Liberté 2019

La veille de la remise, elle passait la journée sur des plages du Débarquement avec Charles Norman Shay. Celui qu’elle a qualifié de « héros » partage son combat pour l’environnement.

En tant que soldat, je me suis battu pour la liberté et pour libérer l’Europe et le monde du nazisme il y a soixante-quinze ans. Mais cela n’a aucun sens si notre mère Nature est profondément blessée et que notre civilisation s’effondre en raison de comportements humains inappropriés. Charles Norman Shay, infirmier pendant la bataille d’Omaha Beach du 6 juin 1944