Débat
Début de la session :
Le 02 octobre 2020 À 14h30
Fin de la session :
Le 02 octobre 2020 À 16h00
Salle Or

Dans l’histoire de nombreux pays modernes, grandes démocraties inclues, les libertés personnelles n’ont jamais été aussi restreintes qu’elles ne l’ont été durant la crise du Coronavirus. Et dans les pays plus autoritaires, les droits humains primaires ont également été mis à l’épreuve. Bien que la majorité des citoyens acceptent que certaines restrictions soient nécessaires pour combattre la pandémie, cela soulève la question du degré et de la durée de telles mesures. La crise présente une menace significative à la liberté de la presse, la liberté de mouvement, la liberté d’expression, la participation publique et la vie privée. En plus d’être exploitée pour un gain de pouvoir immédiat, la peur de la pandémie aura un impact de long-terme sur les libertés fondamentales alors que les Etats et les gouvernements, pas seulement autoritaires mais les démocraties majeures également, gagnent de la force et concentrent le pouvoir.

 

En raison de la situation sanitaire, certaines interventions auront lieu en vidéo : Dunja Mijatovic, Megha Rajagopalan

 

Ressources associées :

Modérateurs
Galerie d'images
Co-organisateurs
Informations pratiques